© 1996 Bernard SUZANNE  Dernière mise à jour le 29 mars 2013
Platon et ses dialogues : Page d'accueil - Biographie - Œuvres et liens vers elles - Histoire de l'interprétation - Nouvelles hypothèses - Plan d'ensemble des dialogues. Outils : Index des personnes et des lieux - Chronologie détaillée et synoptique - Cartes du monde grec ancien. Informations sur le site : À propos de l'auteur - Plan du site
To English version : Plato and his dialogues

Platon et ses dialogues

by Bernard SUZANNE
« La plus sûre description d'ensemble
de la tradition philosophique européenne
est qu'elle consiste en une série d'annotations à Platon
 »
A. N. Whitehead, Process and Reality, 1929

Ci-dessus : portrait de Platon d'après un original sculpté par Silanion vers 370 avant J. C. pour l'Academie d'Athènes, Musée Archéologique, Ile de Thasos ; ci-dessous, fragment d'une mosaïque provenant du couvent de Saint-Grégoire à Rome avec l'inscription en grec « gnôthi sauton », c'est-à-dire « Connais-toi toi-même », Rome, musée national des Thermes.

Platon est probablement l'un des plus grands philosophes de tous les temps, sinon le plus grand. Et pourtant, il était l'un des premiers philosophes, du moins dans la tradition philosophique occidentale qui naquit en Grèce quelques centaines d'années avant J. C., et en tout cas, il est le premier dont les œuvres complètes nous aient été conservées. Mais si nous avons plus que notre compte d'ouvrages attribués à Platon, puisque plusieurs des dialogues et lettres qui nous ont été transmis sous son nom ne sont très probablement pas de lui, nous n'avons en revanche que très peu d'informations sur sa vie et son activité littéraire. De ce fait, plusieurs théories concurrentes ont été proposées par les spécialistes de diverses époques en ce qui concerne l'interprétation des dialogues et leur chronologie dans la mesure où elle est censée influer sur cette interprétation. Ces pages se proposent de présenter une nouvelle théorie sur l'interprétation des dialogues et la « philosophie » de Platon.

Mais elles ne cherchent pas à faire de vous des « spécialistes » de Platon, de sa pensée et de ses « théories », car une des convictions profondes de l'auteur de ces pages est que, si Platon a écrit des dialogues, et non pas des traités de philosophie, et de plus des dialogues dans lesquels il ne se met jamais lui-même en scène, c'est parce que son objectif n'était pas de dire à ses lecteurs ce que lui pensait, quelles étaient les réponses que lui avait données aux questions les plus fondamentales sur ce que veut dire « être un homme », mais de leur apprendre à penser par eux-mêmes afin de trouver leurs propres réponses à ces questions, car il savait qu'en ces matières, pas plus lui que nous n'aurions jamais de réponses définitives « scientifiquement » démontrables, et que chacun devait construire sa vie et la vivre (et cela, personne ne peut le faire pour un autre) sur des hypothèses qui devaient être les plus « raisonnables » possibles, puisque ce qui caractérise l'homme, c'est d'être un animal doué de logos (un mot grec qui veut dire à la fois « parole » et « raison », entre autres sens), mais qui n'en resteraient pas moins jusqu'au bout des hypothèses « indémontrables ». Bref, il voulait simplement aider ses lecteurs à mettre chacun pour soi en pratique l'adage gravé au fronton du temple de Delphes dont son « maître » Socrate avait fait sa devise :

« Connais-toi toi-même »

(en grec : « gnôthi sauton », qui est plus justement traduit par « apprends à te connaître toi-même ») et à devenir ainsi des philosophes, c'est-à-dire, selon Platon du moins, non pas des spécialistes d'une discipline universitaire parmi d'autres vivant plus ou moins bien de l'argent des cours qu'ils donnent, des débats qu'ils ont entre eux et des ouvrages qu'ils publient, mais, au sens étymologique, des « amoureux de la sagesse », amoureux (philoi en grec) seulement et non pas « sages » (sophoi en grec), car ils savent que la sagesse dont ils sont amoureux n'est pas accessible en ce monde (puisque les fondements sur lesquels elle repose ne sont pas démontrables, ce qui veut dire que, comme le répétait Socrate, « je ne sais rien », c'est-à-dire que « je ne sais de manière certaine, au sens le plus fort de ces mots, rien de ce qui seul compte pour parvenir au bonheur dans la vie »), mais constitue un idéal de justice, une justice qui n'est pas simplement le respect des lois, mais l'harmonie intérieure d'un être dont la volonté est tiraillée entre passions et raison et dont l'unité n'est pas donnée d'avance, comme fondement de l'harmonie sociale entre les hommes et les femmes dans la cité.

(Note : si vous visitez ce site pour la première fois, cliquez ici pour aller directement à la liste des pages d'introduction)

Note sur la version française : bien que l'auteur soit français, et pour des raisons qui sont expliquées plus bas, un certain nombre des pages de ce site ont d'abord été développées en anglais avant d'être traduites en français. Pour les pages non encore traduites, les liens restent en anglais et donnent accès à la version anglaise.

Pour ceux qui sont déjà venus :

Dernières mises à jour du site en français : (29 mars 2013) mise en ligne d'une version complètement revue de ma traduction largement annotée de l'allégorie de la caverne (République VII, 514a1-517a7), faisant suite à la nouvelle version complètement revue de ma traduction largement annotée de l'analogie de la ligne (République VI, 509c5-511e5), mise en ligne le 23 octobre 2012, qui, ensemble, ouvrent sur une compréhension totalement renouvelée de ces deux textes en en « décodant » les moindres détails et montrent très précisément comment ils s'éclairent l'un par l'autre ; (25 juillet 2012) mise en ligne de ma traduction annotée de République, X, 595c7-598d6, sous le titre « Les trois couches (lits) », qui ouvre à une compréhension nouvelle des termes eidos et idea chez Platon ; (16 octobre 2010) mise en ligne de ma traduction annotée de République, V, 466d5-471c3, sous le titre « 2ème vague : koinônia - La communauté face aux conflits », qui termine ma traduction de l'intégralité des livres V à VII sous le titre « les trois vagues », accessible depuis la page listant les extraits traduits de La République et introduite par une page intitulée « Les trois vagues », qui analyse en particulier le propos de Socrate en choisissant la méthode « des grosses lettres » pour mener sa recherche de la justice dans la République ; (28 août 2009) mise en ligne de ma traduction commentée du début de la République, Prologue et discussion avec Céphale (République, I, 327a1-331d9), ainsi que d'une page intitulée « Aux âmes, citoyens ! » sur les principes de scénarisation de la République ; (7 juin 2009) correction au plan d'ensemble des dialogues pour intervertir le Gorgias et l'Hippias mineur (voir note introductive à la présentation de la seconde tétralogie pour une justification de ce changement) ; (5 juin 2009) mise en ligne de ma traduction annotée du Ménon regroupée en un seul volume de 217 pages A4 et accompagnée du texte grec du dialogue dans un fichier au format pdf de 2 Mo ; (mars 2009) : mise en ligne de commentaires des dialogues des deux dernières tétralogies selon mon plan d'ensemble et des derniers chapitres de mon livre inédit écrit en 1993 (voir ci-dessous, dans la section « articles au format pdf ») ; et auparavant : ajout, dans une nouvelle section du site en français (« articles au format pdf »), accessible depuis la page d'accueil, d'un article intitulé « Le fer à friser de Platon » ; traduction en français annotée d'autres extraits de la République : l'anneau de Gygès, le mythe d'Er (voir détail des extraits traduits de la République) ; de la première partie du Parménide (Parménide, 126a1-137c3 : Prologue, dialogue entre Socrate et Zénon, dialogue entre Socrate et Parménide) ; du Ménon dans sa totalité ; ajout d'une section « vocabulaire » (avec répertoire des extraits traduits dans cette section du site) ; présentation en français des trois premières tétralogies (traduction des présentations en anglais, sauf pour la présentation du Lachès dans la première tétralogie et quelques autres modifications ponctuelles) : tétralogie 1, La mise en route ; tétralogie 2, Les Sophistes ; tétralogie 3, Le procès de Socrate 
 
et chronologie complète des mises à jour du site en français

Plan d'ensemble des dialogues de Platon contenant des liens vers des commentaires sur chaque tétralogie et dialogue (le « cœur » de ce site)

Des pages « outils » fournissant des éléments de contexte sur Platon et les dialogues (en anglais pour l'instant) : chronologie synoptique et détaillée des Vème et IVème siècles avant J. C. (en cours) ; cartes du monde grec, de Grèce, de l'Attique et d'Athènes ; notices sur les lieux et personnages d'intérêt pour l'étude de Platon (en cours) ; ou encore une page qui montre à quoi pouvait ressembler un « livre » au temps de Platon et une page consacrée à l'édition des œuvres complètes de Platon par Henri Estienne (avec photos), qui, bien que datant de 1578, sert encore aujourd'hui à citer Platon (voir question 7 de la foire aux questions)

Une section « vocabulaire » regroupant des études sur des mots grecs particulièrement importants pour la compréhension de Platon (avec un répertoire des extraits traduits dans cette section du site)

Liens vers les dialogues sur le Web

En partenariat avec amazon.fr Une liste des œuvres de Platon proposant des liens vers les pages du site d'amazon permettant de commander en ligne les éditions disponibles de ces ouvrages en français, ainsi qu'une bibliographie sur et autour de Platon, elle aussi fournissant des liens vers amazon pour des achats en ligne (ces liens sont mis en place dans le cadre de ma participation au Programme Partenaires d’Amazon Europe S.à r.l., un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr).



Articles et ouvrages au format pdf

Téléchargez Adobe Acrobat ReaderL'accès à ces documents nécessite le logiciel Adobe Reader. Si vous ne disposez pas encore de ce logiciel (gratuit), il est disponible en téléchargement depuis le site d'Adobe en cliquant ici ou sur l'icône à gauche. Pour afficher le document choisi dans votre navigateur une fois Adobe Reader installé, cliquez simplement sur le lien. Pour télécharger le fichier sur votre PC sans l'afficher dans le navigateur, dans Internet Explorer, faire clic droit sur le lien et sélectionner « Enregistrer la cible sous... » dans le menu déroulant qui s'affiche ; dans Firefox, faire clic droit sur le lien et sélectionner « Enregistrer la cible du lien sous... » dans le menu déroulant qui s'affiche.

On trouvera aussi sur le site de la revue philosophique en ligne Klèsis (cette revue change souvent d'hébergeur et de présentation, ce qui change les URL des diverses pages ; si les liens ci-dessous vers elle ne fonctionnent plus, utilisez les liens vers les copies locales des articles, qui, eux, ne changent pas, puisqu'ils sont sur mon site) :

 

Et encore :

Une Foire Aux Questions (FAQ) concernant Platon
(avec une question sur Platon et l'Atlantide)

Archives e-mail (quelques-uns de mes messages à diverses listes de distribution sur Platon)

Pour ceux qui ne sont jamais venus, en guise de prélude :

À propos de l'auteur

How to use these pages

Biographie succincte de Platon

Une liste des œuvres de Platon

Petite histoire de l'interprétation des dialogues de Platon

De nouvelles hypothèses sur les dialogues


Autres sites en lien avec celui-ci

Une étude introductive à Platon et ses dialogues par l'auteur de ces pages, écrite initialement en anglais pour le site (EAWC) de l'université d'Evansville, Indiana, qui a hébergé ce site sur Platon pendant les cinq premières années de son existence.

Remerciements

La version originale en anglais de ce site sur Platon et ses dialogues a été rendue possible par les suggestions et les encouragements que l'auteur a reçu et continue de recevoir d'Anthony F. Beavers, Associate Professor of Philosophy and Religion à l'université d'Evansville, Indiana, rencontré « électroniquement » sur une liste de distribution consacrée à Platon, et qui a accepté d'héberger pendant plus de 5 ans (de mai 1996 à septembre 2001) ces pages sur l'un des serveurs dont il a la charge à l'université d'Evansville. Dans ces conditions, il était normal que ces pages fussent développées en priorité dans la langue du propriétaire du site d'accueil. Celui-ci m'a néanmoins autorisé à inclure sur le site une version française de ces pages. Qu'il en soit ici doublement remercié. Tony est à l'origine d'un autre site sur Platon, appelé The 4th Tetralogy, Exploring Plato's Middle Dialogues, auquel il m'a invité à collaborer.


Platon et ses dialogues : Page d'accueil - Biographie - Œuvres et liens vers elles - Histoire de l'interprétation - Nouvelles hypothèses - Plan d'ensemble des dialogues. Outils : Index des personnes et des lieux - Chronologie détaillée et synoptique - Cartes du monde grec ancien. Informations sur le site : À propos de l'auteur - Plan du site

Première publication le 16 mai 1996 (anglais) ; le 29 novembre 1997 (français) - Dernière mise à jour le 29 mars 2013
Ce site a reçu environ
768 242 visites en 2010 (une moyenne de 2 105 visites par jour)
822 000 visites en 2009 (une moyenne de 2 252 visites par jour)
870 000 visites en 2008 (une moyenne de 2 374 visites par jour)

980 000 visites en 2007 (une moyenne de 2 685 visites par jour)
1 000 000 visites en 2006 (une moyenne de 2 740 visites par jour)  
991 000 visites en 2005 (une moyenne de 2 715 visites par jour)
790 000 visites en 2004 (une moyenne de 2 158 visites par jour)
552 000 visites en 2003 (une moyenne de 1 513 visites par jour)
513 000 visites en 2002 (une moyenne de 1 407 visites par jour)
© 1996, 1997 Bernard SUZANNE (cliquez sur le nom pour envoyer vos commentaires par courrier électronique)
Toute citation de ces pages doit inclure le nom de l'auteur et l'origine de la citation (y compris la date de dernière mise à jour). Toute copie de ces pages doit conserver le texte intact et laisser visible en totalité ce copyright.